Quels sont les symptômes de la podophobie ?

La podophobie est une maladie qui se caractérise par la peur excessive des pieds. Causée par un certain nombre de facteurs, elle est reconnaissable à travers des symptômes clés. Quels sont les symptômes qui expliquent la phobie des pieds ?

Podophobie : que comprendre concrètement ?

Encore appelée la Phobie des pieds, la podophobie est une peur qui provoque plusieurs symptômes assez désagréables à la simple vue des pieds. Cela peut sembler risible, mais ceux qui sont atteints en souffrent profondément. C’est un trouble qui peut entraîner un handicap au quotidien.

A voir aussi : Combien de temps dure la douleur d'une côte felée ?

Les symptômes

Tour comme la phobie des trous, la phobie scolaire, la podophobie est un complexe qui s’observe quand un phobique est en face d’un pied. Généralement, on remarque une accélération du rythme cardiaque et une sensation d’étouffement. Elle est caractérisée également par une transpiration excessive, des nausées et des tremblements.

Quand une personne souffre de cette phobie, le corps manifeste de la peur. Lorsqu’elle devient assez importante, la personne adopte une stratégie d’évitement. Même s’il est aisé de supporter la présence des pieds pour certaines personnes, les podophobes en sont incapables. Ce complexe se développe surtout en période estivale : saison où presque tout le monde est à découvert.

Lire également : Quels sont les protocoles d’évaluation de la douleur chez les patients non-verbaux?

Les solutions pour un traitement réussi

Si une podophobie dévient problématique, il est possible d’en guérir en consultant un professionnel de la santé. Ce dernier permettra de déconditionner l’individu avec des soins adaptés : la thérapie comportementale, l’EMDR et l’hypnose.

Thérapie comportementale

La thérapie cognitivo-comportementale est un traitement qui aide à déconditionner l’individu. Elle expose la personne atteinte progressivement face à sa phobie. Pour commencer, le thérapeute peut parler simplement des pieds. Puis, il montrera des photos avant de proposer de sortir en enfilant des chaussures ouvertes. Ainsi, le phobique peut apprendre à gérer ses émotions et ses pensées.

EMDR

L’EMDR est une méthode appliquée quand une personne est atteinte de la podophobie. Le traitement consiste à utiliser des stimuli tactiles, visuels et sensoriels aidant à désensibiliser l’individu. Le but est de conduire ce dernier à ne plus voir les pieds comme une source de dégoût à la fin de la thérapie.

Ce traitement est souvent proposé quand la phobie est survenue à la suite d’un événement traumatisant. Comme l’EMDR a pour but de stimuler le mécanisme neurophysiologique, le cerveau du sujet va pouvoir digérer le traumatisme. Avec ce traitement, les neurones vont résorber ce qui est en lien avec la phobie des pieds.

L’hypnose

L’hypnose est un traitement qui permet d’approcher la podophobie d’une manière différente. Elle aide à comprendre la cause liée à la phobie. L’objectif est de conduire l’individu dans un état de conscience modifié en vue d’aborder la podophobie avec un certain détachement. Cette thérapie est pratiquée par un professionnel de la santé mentale, tout comme les deux premiers.

CATEGORIES:

Actu